vie et oeuvre de Bachelard

Bachelard

Philosophie contemporaine

Bachelard est un philosophe français du 20ème siècle (1884-1962). Né dans un petit village (Bar-sur-Aube en Champagne), il travaille à la poste puis devient professeur de physique chimie à Bar sur Aube. Il obtient l’agrégation de philosophie, puis soutient sa thèse à la Sorbonne, où il finit par enseigner. Ses travaux en épistémologie, (la Philosophie du Non, l’Eau et les rêves, la Psychanalyse du feu) interrogent le rôle de l’imaginaire, du rêve, de la littérature, dans la découverte scientifique.


Actualités concernant cet auteur


31/07/17 :    L'OEIL DE MINERVE - Recension du nouveau numéro des Cahiers "Bachelard et Canguilhem", de P. Guenancia, M. Perrot et J.-J. Wunenburger. En savoir +



Les oeuvres de Bachelard résumées sur ce site


couverture de l'ouvrage

la Philosophie du non

Bachelard théorise ici les vertus du surrationalisme, ou rationalisme complexe, qui dépasse l'opposition de l'empirisme et du rationalisme, à partir de l'exemple du concept de masse

voir le résumé



Bibliographie


Voici les livres incontournables si vous souhaitez mieux comprendre la pensée de cet auteur :

Lecourt D., L'épistémologie historique de Gaston Bachelard, Vrin, Paris, 2001
Barsotti B., Bachelard critique de Husserl, l’Harmattan, Paris, 2003
Gil D., Bachelard et la culture scientifique, PUF, Paris, 1993
Pichon M., Esthétique et épistémologie du naturalisme abstrait, l’Harmattan, Paris, 2005
Pouliquen J.L., Gaston Bachelard ou le rêve des origines, l’Harmattan, Paris, 2007
Collectif, Science et poétique, une nouvelle éthique ?, Hermann, Paris, 2013
... + d'auteurs


Vidéos recommandées


Interviews, conférences, émissions de radio... voici 10 vidéos qui vous aideront à mieux comprendre la pensée de Gaston Bachelard.

Pour choisir votre vidéo dans la liste, cliquez ci-dessous sur "1/10" :





Biographie détaillée : vie de Bachelard


Jeunesse


Gaston Bachelard naît en France à Bar-sur-Aube, en Champagne, en 1884, dans une famille modeste.


Il y fait ses études, puis à dix-huit ans, devient répétiteur au collège de Sézanne, une ville voisine.

Il travaille à la poste de Remiremont, tout en suivant des cours du soir de mathématiques. Après son service militaire, il est muté à la poste de Paris. Il exercera ce métier pendant 6 ans, jusqu’en 1913, date à laquelle il se met en disponibilité pour préparer le concours d’ingénieur télégraphe.


Il se marie en 1914 avec une institutrice de sa région natale, avec laquelle il a une fille.

Il cherche donc à se rapprocher de son village natal : il est nommé professeur au collège de Bar-sur-Aube, où il enseigne la physique-chimie. Il conserve ce poste pendant onze ans.


La 1ère guerre mondiale éclate : mobilisé, il obtient la Croix de guerre, après 38 mois de combats dans les tranchées.


De Bar-sur-Aube à la Sorbonne


L’année 1920 est une date charnière :

Sa femme meurt, 6 ans seulement après leur mariage.

Parallèlement à ce drame, il obtient, toujours cette même année, sa licence de philosophie, qu’il a préparée seul, en autodidacte. Deux ans plus tard, il réussit le concours de l’agrégation.


Photo de Gaston Bachelard
Photo de Bachelard

De 1922 à 1927, il enseigne la philosophie et les sciences au collège de Bar-sur-Aube, tout en préparant une thèse.

En 1927, il soutient sa thèse à la Sorbonne et devient docteur en philosophie. Il est alors chargé de cours à la faculté des lettres de Dijon. Trois plus tard, il est titularisé professeur.

Il rédige en 1934 le Nouvel esprit scientifique.


En 1937, il reçoit la Légion d’honneur.

Un an plus tard, il fait paraître la Formation de l’esprit scientifique, ainsi que la Psychanalyse du feu.

Il s’efforce de démêler l’influence de l’imaginaire, des rêves, ou mieux, de la rêverie, sur les théories scientifiques.


En 1940, il est nommé à la Sorbonne, où il occupe la chaire d’histoire et de philosophie des sciences.

La même année, il édite la Philosophie du non.


En 1942 paraît l’Eau et les rêves.


Dernières années


En 1955, il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques.

Il reçoit le Grand Prix national des lettres en 1961, qui récompense l'ensemble de son oeuvre.

Il meurt à Paris en 1962, et est enterré dans son village natal.



Bibliographie


Principaux ouvrages

Le Nouvel Esprit scientifique, PUF, Paris, 2013
La Formation de l'esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connaissance objective, Vrin, Paris, 2000
La Psychanalyse du feu, Folio, Paris, 1985
La Philosophie du non : essai d'une philosophie du nouvel esprit scientifique, PUF, Paris, 2012
L'Eau et les rêves : essai sur l'imagination de la matière, le Livre de poche, Paris, 1993
L'Air et les songes : essai sur l'imagination du mouvement, le Livre de poche, Paris, 1992
... + d'ouvrages