tableau représentant Saint Thomas d'Aquin

Saint Thomas d'Aquin

Philosophie médiévale

Thomas d'Aquin est l'une des principales figures de la philosophie scolastique. Il a beaucoup oeuvré pour concilier deux traditions de pensée : le christianisme et l'aristotélisme. Il pense les rapports de la philosophie et de la théologie, de la raison et de la foi. La Somme théologique, chef d'oeuvre emblématique de la philosophie médiévale, témoigne de cet effort constant.


Bibliographie


Voici les livres incontournables si vous souhaitez mieux comprendre la pensée de cet auteur :

Torrell J.P., Initiation à saint Thomas d'Aquin, Cerf, Paris, 2015
Chenu MD., Saint Thomas d'Aquin et la théologie, Points, Paris, 2005
Eco U., Le problème esthétique chez Thomas d'Aquin, PUF, Paris, 1993
Renault L., Dieu et les créatures selon Thomas d'Aquin, PUF, Paris, 1995
Imbach R. et Oliva A., La philosophie de Thomas d'Aquin, Vrin, Paris, 2009
Gilson E., Le thomisme, Vrin, Paris, 2000
... + d'auteurs


Vidéos recommandées


Conférences, colloques, émissions de radio... voici 7 vidéos qui vous aideront à mieux comprendre la pensée de Thomas d'Aquin.

Pour choisir votre vidéo dans la liste, cliquez ci-dessous sur "1/7" :





Biographie


Jeunesse


Saint Thomas naît en 1224 en Italie du Sud, à Aquino, d'où son nom. une colonie romaine, dans une famille berbère romanisée.

De 6 à 15 ans, il est accueili dans un monastère, à Cassin, où il reçoit une formation scolaire et religieuse. Il y est notamment initié à la grammaire et au latin. Puis il poursuit ses études à Naples.

A l'âge de 20 ans, il décide d'entrer dans l'ordre des dominicains, contre l'avis de sa famille.

Puis il poursuit ses études en théologie à Paris, lors d'une longue formation entrecoupée d'un séjour à Cologne de 4 ans.

Pendant ses deux dernières années d'études, il se plonge dans un commentaire du Livre des Sentences de Pierre Lombard, et obtient sa maîtrise en théologie, devenant ainsi officiellement Docteur en Ecriture sainte.


Maturité


Il rédige alors ses premières disputations théologiques, dont le célèbre De veritate, puis se plonge dans l'écriture de la Somme contre les gentils.

A trente-quatre ans, il se rend en Italie, d'abord à Orvieto puis Rome, où il va enseigner la théologie pendant neuf ans. C'est pendant cette période qu'il commence à rédiger son chef d'oeuvre la Somme théologique, qu'il poursuit lors de son retour à Paris de 1268 à 1272, et achève lors de son rappel à Naples en 1272.


Vieillesse


En 1273, il a une vision et cesse d'écrire, affirmant qu'aucun livre ne saurait être à la mesure de ce qu'il a ressent durant cette expérience bouleversante : l'amour infini de Dieu.

Convoqué au Concile de Lyon de 1274 par le Pape, il rend l'âme lors de ce voyage, au monastère de Fossanova où il avait fait étape.



Principaux ouvrages


Somme théologique, Cerf, Paris, 1984
Somme contre les gentils, GF Flammarion, Paris, 1999
... + d'ouvrages