portrait de Gilles Deleuze

Deleuze

Philosophie contemporaine

Brillant historien de la philosophie, Deleuze finit par produire une pensée propre, qui prend pour objet des domaines aussi divers que la littérature, le cinéma, la politique ou la psychanalyse.
Professeur à Paris VIII, il attire les foules, désireuses de découvrir cet esprit engagé, créatif et pédagogue.


Bibliographie


Voici les livres incontournables si vous souhaitez mieux comprendre la pensée de cet auteur :

Pamart JM., Deleuze et le cinéma : L'armature philosophique des livres sur le cinéma, éditions Kimé, Paris, 2012
Martin JC., La philosophie de Gilles Deleuze, Payot, Paris, 2005
Sauvagnargues A., L'empirisme transcendantal, PUF, Paris, 2010
Shirani T., Deleuze et une philosophie de l'immanence, l’Harmattan, Paris, 2007
Buydens M., Sahara : L'esthétique de Gilles Deleuze, Vrin, Paris, 2006
Montebello P., La passion de la pensée, Vrin, Paris, 2008
... + d'auteurs


Vidéos recommandées


Interviews, conférences, émissions de radio... voici 10 vidéos qui vous aideront à mieux comprendre la pensée de Gilles Deleuze.

Pour choisir votre vidéo dans la liste, cliquez ci-dessous sur "1/10" :





Biographie détaillée


Jeunesse


Gilles Deleuze naît à Paris, en 1925.

En 1941, il entre au lycée Carnot de Paris. Il fait la connaissance, par l’intermédiaire de son ami Michel Tournier, de plusieurs figures de la littérature ou de la philosophie (Bataille, Sartre, Butor…).

Son frère, résistant, meurt en déportation, ce qui l’affecte fortement.


A la Libération, il est admis en khâgne et hypokhâgne au lycée Louis-le-Grand. Il suit les cours de professeurs aussi prestigieux que F. Alquié, G. Canguilhem, J. Beaufret. Il n’est pas admis à l’ENS, mais prépare l’agrégation à la Sorbonne, et est reçu second, en 1948.

Il part un an étudier en Allemagne, à l’université de Tübingen, puis revient en France. Pendant quatre ans, il enseigne au lycée d’Amiens, jusqu’à sa nomination au lycée Louis-le Grand.


Historien de la philosophie


En 1957, il obtient le poste d’assistant à la faculté de lettres de Paris, puis sept ans plus tard, est chargé d’enseignement à la faculté de lettres de Lyon.

C’est l’époque pendant laquelle il s’affirme comme un brillant historien de la philosophie, consacrant des essais à des penseurs tels que Nietzsche, Kant, Bergson, Spinoza, ou des écrivains comme Proust ou Kafka, abordant leur pensée sous un angle original qui met en lumière des éléments décisifs de celle-ci.


Penseur de gauche, même s’il n’a jamais adhéré au PC, il soutient le mouvement de mai 68.


Le philosophe


L’année 1969 est cruciale, puisque c’est celle de la soutenance de sa thèse, Différence et répétition, et de sa rencontre avec Guattari, avec lequel il rédigera quelques années plus tard deux de ses ouvrages majeurs, l’Anti-Œdipe (1972) et Mille plateaux (1980).

Jusqu’en 1987, il enseigne comme professeur à l’université Paris VIII. Ses cours, en accès libre, attirent un large public qui apprécie sa clarté pédagogique, et la simplicité de sa manière de s’exprimer.


une photo de Deleuze
Photo de Gilles Deleuze


Dans les dernières années de sa vie, il revient à l’histoire de la philosophie, s’intéressant à Leibniz, et lui consacrant un essai Le Pli, Leibniz et le baroque.

Il accepte de figurer dans un film documentaire qui lui est consacré, l’Abécédaire.

Il essaie de définir la discipline à laquelle il a consacré sa vie, dans Qu’est-ce que la philosophie ?, comme une activité créatrice de concepts.


En 1995, la maladie respiratoire qui l’affecte depuis l’enfance s’aggrave, et il choisit de se donner la mort, à Paris.

Si son approche iconoclaste, anarchisante, de la philosophie, suscite des critiques, il est reconnu comme un penseur incontournable par de nombreux contemporains, tels que G. Agamben, J. Derrida ou J.F. Lyotard.



Principaux ouvrages


Empirisme et subjectivité, PUF, Paris, 2010
Différence et répétition, PUF, Paris, 2011
Logique du sens, les éditions de Minuit, Paris, 1969
L'Anti-Œdipe, les éditions de Minuit, Paris, 1972
Mille Plateaux, les éditions de Minuit, Paris, 1980
Le Pli - Leibniz et le baroque, les éditions de Minuit, Paris, 1988
... + d'ouvrages