portrait d'Emmanuel Levinas

Levinas

Philosophie contemporaine

L'auteur de Totalité et infini a traversé l'histoire mouvementée du XXème siècle, de la 1ère à la 2nde Guerre mondiale en passant par la Révolution russe.
Ce penseur, à la croisée de la phénoménologie et de l'existentialisme, réinterroge le concept d'Autrui, lui donnant une place centrale.
Grand lecteur du Talmud, il a inspiré bon nombre de penseurs contemporains.


Bibliographie


Voici les livres incontournables si vous souhaitez mieux comprendre la pensée de cet auteur :

Arbib D., La lucidité de l'éthique : Etudes sur Levinas, éditions Hermann, Paris, 2014
Didier F., L'un-pour-l'autre, PUF, Paris, 2008
De Saint-Chéron M., Du juste au saint : Ricoeur, Rosenzweig et Levinas, Desclée de Brouwer, Paris, 2013
Schiffer DS, La philosophie d'Emmanuel Levinas : Métaphysique, esthétique, éthique, PUF, Paris, 2007
Mosès S., Au-delà de la guerre : Trois études sur Emmanuel Levinas, éditions de l’éclat, Paris, 2004
Chalier C., La Trace de l'infini, Cerf, Paris, 2002
... + d'auteurs


Vidéos recommandées


Interviews, conférences, émissions de radio... voici 10 vidéos qui vous aideront à mieux comprendre la pensée d'Emmanuel Levinas.

Pour choisir votre vidéo dans la liste, cliquez ci-dessous sur "1/10" :





Biographie détaillée


Jeunesse


Emmanuel Levinas naît en Lituanie en 1906.

La famille fuit en Ukraine lors du déclenchement de la seconde guerre mondiale. Il fait ses études au lycée de Kharkov, et y découvre les grands auteurs russes : Pouchkine, Dostoïevski, Tolstoï…

Mais c’est en France, à Strasbourg, qu’il va suivre des études de philosophie pendant 4 ans. Là, il suit les cours de professeurs aussi renommés que Martial Guéroult, et se lie d’amitié avec Maurice Blanchot.


En 1928, il suit brièvement les cours d’Husserl et d’Heidegger, à Fribourg. Il découvre la phénoménologie, qui exerce sur lui une profonde influence, puisqu’il consacre sa thèse à la Théorie de l'intuition dans la phénoménologie de Husserl. Il aura d’ailleurs beaucoup fait pour introduire en France l’œuvre de ces deux penseurs, en assurant par exemple la traduction des Méditations cartésiennes.


Photo de Levinas
Photo d'Emmanuel Levinas

La guerre


Il s’installe à Paris, où il rencontre Kojève, Gabriel Marcel et d’autres acteurs majeurs de la philosophie de cette époque.

Naturalisé français, il se marie ; trois enfants naîtront de cette union.


En 1939, la seconde guerre mondiale le rattrape : mobilisé, il est fait prisonnier, puis travaille dans un camp en Allemagne, à Hanovre, pendant cinq ans. Il y rédige son premier ouvrage, De l’existence à l’existant.

A la fin de la guerre, il apprend que la plupart des membres de sa famille ont disparu, victimes du nazisme.



Fin de vie


Nommé secrétaire de l’Alliance israëlite universelle, il étudie le Talmud, mais continue son travail philosophique, jusqu’à la publication de sa thèse, Totalité et infini, en 1961.

Celle-ci interroge le primat de l’ontologie comme philosophie première, qui amène à négliger Autrui. Pour Levinas, c’est l’éthique qui est philosophie première, et c’est uniquement comme cela que la vérité de l’Autre peut nous advenir, à partir d’expérience simple comme celle du visage.


Il commence alors à enseigner, à l’université de Poitiers, Nanterre, et finalement la Sorbonne où il donne des cours pendant 3 ans, jusqu’en 1976.

Après sa retraite, il donne quelques cours en Suisse, à Fribourg. Il meurt à Paris à 89 ans, en 1995.



Principaux ouvrages


Théorie de l’intuition dans la phénoménologie de Husserl, Vrin, Paris, 2000
Totalité et infini, le Livre de Poche, Paris, 1990
En découvrant l'existence avec Husserl et Heidegger, Vrin, Paris, 2000
De l'existence à l'existant, Vrin, Paris, 2002
Éthique et Infini, le Livre de poche, Paris, 1984
Autrement qu'être ou Au-delà de l'essence, le Livre de poche, Paris, 2004
... + d'ouvrages